• Facebook - Black Circle

Sophie Nicoli

OSTÉOPATHE POUR ANIMAUX 

06.18.54.02.96

s.nicoli@hotmail.fr

N° SIRET : 848 032 140 00016

LES TECHNIQUES

Les techniques utilisées en ostéopathie animale sont nombreuses et peuvent être classées en quatre grandes catégories. La maîtrise de toutes ces différentes techniques permet à l’ostéopathe de choisir celles qui conviennent le mieux à son patient autrement dit de s’adapter à ses besoins selon son schéma corporel et l’origine des dysfonctions relevées. En effet, plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’une technique : l’âge de l’animal, son comportement, ses antécédents cliniques, l’état de ses tissus et de ses éventuelles pathologies, etc.

LES TECHNIQUES STRUCTURELLES 

 

L’ostéopathie structurelle est basée sur des mobilisations ; le but étant de redonner du mouvement à une articulation afin de retrouver une amplitude articulaire symétrique.  Les techniques utilisées sont deux deux ordres :

  • les techniques Haute Vélocité Basse Amplitude (HVBA) appelées également « thrust » : elles s’adressent directement aux structures articulaires et un bruit ou un craquement peut être perceptible lors de la manipulation

  • les techniques myotensives dites aussi d’énergie musculaire se basent sur des contractions musculaires et des relâchements visant à libérer les tensions musculaires qui génèrent une perte de mobilité articulaire. Elles permettent de redonner de la souplesse dans les tissus et de l’amplitude aux articulations.

LES TECHNIQUES CRÂNIO-SACRÉES

Les os du crâne sont articulés entre eux au niveau de sutures. Leur orientation bien précise leur permet une certaine mobilité. Ce mouvement est appelé Mécanisme Respiratoire Primaire (MRP) et ce transmet jusqu’au sacrum via la dure-mère (manchon qui enveloppe la moelle épinière et qui tapisse le crâne). Un certain nombre de tensions peut prendre naissance depuis les différents segments osseux qui composent le crâne et s'exprimer localement par des otites, sinusites, migraines, etc. ou à distance par des troubles digestifs… Les techniques crânio-sacrées intéressent donc la boite crânienne dans son ensemble, la colonne vertébrale ainsi que le sacrum. Elles sont très douces et ont pour objectif d’évaluer et d’améliorer le fonctionnement du système crânio-sacral.

LES TECHNIQUES VISCÉRALES

Les techniques viscérales sont des techniques passives. L'ostéopathe va investiguer les différentes cavités qui contiennent les organes (viscères) en posant ses mains sur le thorax, l'abdomen, et le bassin et vérifie que tout cet ensemble soit mobile. :

  • les organes thoraciques : le coeur et les poumons

  • les organes de la cavité abdominale : le tube digestif, les organes de la digestion et le système rénal

  • les organes de la cavité pelvienne : le système uro-génital.

À la suite d’un traumatisme, d’opération chirurgicale, d’infection mais aussi, sur du long terme, d’une mauvaise alimentation,  un organe peut perdre de son élasticité et de sa motilité. Des tensions viscérales peuvent entrainer des douleurs au niveau de la colonne vertébrale, des troubles digestifs, urinaires ou autres. Les manipulations viscérales s'intéressent autant aux tissus qui entourent les organes (plèvre, péricarde, péritoine) aux moyens de fixité (épiploons, mésos, ligaments), à leur perfusion (nerveuse, artérielle, veineuse et lymphatique), qu'à l'environnement de l'organe au sein de sa cavité. Les manipulations viscérales ont ainsi des répercussions sur l’ensemble du corps et sont donc intéressantes dans un traitement ostéopathique.

AUTRES TECHNIQUES

D’autres techniques, qui ne rentrent pas dans les 3 catégories précédemment citées, peuvent être utilisées en ostéopathie animale. Parmi elles on trouve : les techniques réflexes, les techniques d’étirement, les techniques vibratoires, les massages, le micro-pompage, la décompaction, etc.

         « Pour qui réfléchit, le comble du bonheur est de comprendre ce qui est compréhensible et de respecter ce qui ne l’est pas. »

Goethe