• Facebook - Black Circle

Sophie Nicoli

OSTÉOPATHE POUR ANIMAUX 

06.18.54.02.96

s.nicoli@hotmail.fr

N° SIRET : 848 032 140 00016

LES CONCEPTS

Fondée sur des principes biologiques et intimement reliée à la structure de l’organisme, la philosophie ostéopathique de Still est holistique et met d’avantage l’accent sur la santé que sur la maladie. Il croit en la perfection du corps et de cette croyance ont découlé quatre principes englobants et mutuellement reliés.

LE CORPS EST UNE UNITÉ, LA PERSONNE EST UNE

UNITÉ DU CORPS, DE L'ÂME ET DE L'ESPRIT 

 

Le docteur Still considère l’individu dans sa totalité et toutes les parties sont reliées entre elles par l’intermédiaire de tissus organiques qui le composent. Caractérisé par un corps, une âme et un esprit unifiés en un tout, l’organisme est vu comme une unité fonctionnelle indissociable où l’ensemble des systèmes (musculo-squelettique, vasculaire, lymphatique, endocriniens, nerveux, etc) fonctionnement en synergie et oeuvrent sans cesse au maintient de sa vitalité. Ainsi, toute perturbation au niveau d’une structure de l'organisme engendre un déséquilibre de l'organisme tout entier. Son harmonie s’en trouve perturbée et le traitement doit donc s’appliquer à retrouver non seulement la fonction de la partie atteinte mais aussi la balance de l'organisme entier.

LA STRUCTURE ET LA FONCTION SONT EN RELATION MUTUELLE

Il existe une interrelation entre la structure et la fonction. Cela signifie qu’une modification de la structure d’un organe (muscle, articulation, viscère, etc) va influer sur son fonctionnement et qu’à l’inverse, un fonctionnement anormal d’un organe va altérer sa structure. Pour exemple, un nerf gêné ou comprimé dans son parcours (altération de sa structure) aura sa fonction de transmission altérée. Réciproquement, l’immobilisation d’un membre sur plusieurs semaines (perte de fonction) entrainera une fonte musculaire (altération de la structure) de ce même membre.

LE CORPS POSSÈDE DES MÉCANISMES D'AUTORÉGULATION, D'AUTO-GUÉRISON ET DE CONSERVATION DE LA SANTÉ

    

Le fondement même de la vie c’est la santé. Pour Still donc, il semble logique de penser que les organismes ont été créés ou se sont développés pour progresser vers une santé optimale et qu’ils possèdent en eux les moyens nécessaires pour y parvenir. Soutenu par un environnement et une nourriture adaptés, l'organisme veille alors à maintenir son homéostasie, c’est-à-dire son équilibre de fonctionnement, ses constantes physiologiques et donc son état de santé, quelque soit l’environnement dans lequel il se trouve

    LE RÔLE DE L'ARTÈRE EST SUPRÊME

 

Le sang transporte tous les éléments qui permettent à l'organisme de fonctionner et de rester en bonne santé. Il doit pouvoir circuler librement dans tous le corps. En cas d’entrave de la circulation sanguine, d’un ralentissement ou d’un arrêt, les éléments nutritionnels indispensables à l’organe ne seront plus apportés ou en quantité moindre ce qui provoquera son affaiblissement et donc une diminution de ses fonctions. Il sera alors plus vulnérable aux contaminations infectieuses et de là, la maladie s’installera. C’est pourquoi l’intégrité des systèmes circulatoires, que sont le sang et la lymphe, est indispensable à la vie.

         « Le corps de l’homme est le drugstore de Dieu, et l’on y trouve tous les liquides, drogues, huiles lubrifiantes, opiacées, acides et anti-acides, et tous les remèdes qui lui ont semblé nécessaire au bonheur de l’homme et à sa santé. »

A.T. Still